BO dossiers    BO thèmes
BIENVENUE sur CHRONORAMA
"LE BIORAMA S"

1 à 10 sur 66
1 2 3 4 5 6 7  ·   ·  ·   Accueil
 
Sadeh
Yitzhak


Lublin
Pologne

Yitzhak Sadeh 1890-1952


Yitzhak Sadeh, né à Lublin (Pologne) en 1890 et mort à Tel Aviv en août 1952, est un général, homme politique et idéologue socialiste israélien. Il sert dans l'armée russe durant la Première Guerre mondiale et il est membre d'organisations d'auto-défense juive durant la guerre civile. Il émigre en Palestine mandataire à l'âge de 30 ans. En 1941, il fonde le Palmach, dont il reste le premier commandant jusqu'en 1945. De 1945 à 1946, il est chef d'état-major de la Haganah et commande la 8e brigade blindée durant la Guerre israélo-arabe de 1948. Il démissionne de l'armée en 1949.



Sagan
Leontine


Vienne
Autriche-Hongrie

Leontine Sagan 1899-1974


Leontine Sagan, de son vrai nom Leontine Schlesinger (13 février 1889 - 20 mai 1974) est une actrice, une réalisatrice et metteuse en scène germano-autrichienne. Née à Vienne, Sagan travaille avec Max Reinhardt. Le premier et le plus largement connu de ses deux films est Jeunes filles en uniforme (1931). C'est un film au casting entièrement féminin, révolutionnaire non seulement pour sa description d'amours saphiques dans le cadre d'un pensionnat, mais également pour ses arrangements financiers coopératifs et avec une participation aux bénéfices. Sagan elle-même est lesbienne. Une fin alternative, qui flatte bassement les idéaux pro-nazis, permet au film d'être diffusé en Allemagne. Mais, cette version du film est finalement bannie comme « décadente » par le régime nazi, et Sagan s'enfuit peu après d'Allemagne.



Saint-Exupéry(de)
Antoine


Lyon
France

Saint-Exupéry(de) Antoine


Saint-Ex fait partie de ces écrivains dont l'oeuvre est tout entière tirée de l'expérience vécue. Né à Lyon, "Tonio" fréquente l'École Navale et les Beaux-Arts. Son service militaire le forme à l'aviation. Il entre alors dans l'aventure de la poste aérienne et y croise Guillaumet, Durat et Mermoz. Fasciné par le désert de Mauritanie, il est chef d'escale à Cap-Juby et ses randonnées le poussent à la méditation sur le sens moral de l'activité humaine. C'est là que naît Le Petit Prince. A Buenos-Aires, de 29 à 31, il vit les débuts de la liaison France-Amérique. Devenu pilote d'essai et pilote de raid, il accomplit des missions importantes, tout en exerçant des activités de journaliste pour quelques grands reportages. Combattant en 39-40, exilé ensuite aux États-Unis, il rejoint les Forces Françaises Libres en 42 et reprend l'entraînement avec le grade de commandant. Il réclame une neuvième mission qu'on finit par lui accorder. Le 31 juillet 44, il décolle de Bastia pour des photos aériennes au-dessus des Alpes. Son Lightning P38 est abattu sur le chemin du retour, aux environs de Marseille.



Sainteny
Jean


Le Vésinet
France

Jean Sainteny 1907-1978


Jean Sainteny ou Jean Roger, (29 mai 1907 au Vésinet - 25 février 1978), était un homme politique français et un compagnon de la Libération. Gendre du président du Conseil Albert Sarraut, Jean Sainteny est assureur-conseils. Chef du secteur Normandie pour le réseau de Résistance Alliance sous le pseudonyme "Dragon", il est capturé par la Gestapo, puis réussit à s'évader et devient l'un des artisans du débarquement en Normandie. Il apporte au général Patton les renseignements qui lui permettront d'investir Paris.



Sakai
Saburo


Saga
Japon

Saburo Sakai (1916-2000)


Saburo Sakai (1916-2000) était un as japonais combattant pendant la Seconde Guerre mondiale. Saburo Sakai est né a Saga le 25 août 1916 au Japon, dans une famille issues des samouraïs, mais menant une vie de fermiers. Ses études n'ont pas abouti. Le 31 mai 1933, à l'âge de 16 ans, Sakai s'engage dans la marine japonaise. D'abord il sert comme canonnier de tourelle jusqu'en 1936, date à laquelle il est accepté dans une école de formation de pilote, d'où il sort en 1937 avec un diplôme de pilote de l'aéronavale. Il participe à des véritables combats aériens au commencement de la guerre sino-japonaise entre 1938-1939 et est blessé. Plus tard, il est choisi pour piloter le fameux Mitsubishi A6M Zéro et combattre au-dessus de la Chine. Après le commencement de la guerre avec les États-Unis, il participe à l'attaque des Philippines. Au début de 1942, il est transféré à Tarakan à Bornéo et combat aux Indes orientales néerlandaises. Il obtient 13 victoires aériennes avant de tomber malade. Rétabli trois mois plus tard, en avril, il rejoint l'escadron du l'enseigne de vaisseau Junishi Sasai en Nouvelle-Guinée. Le 7 août 1942, il est sérieusement blessé dans le combat au-dessus de Guadalcanal et perd l'œil droit. Il parvient à ramener son avion et est ensuite opéré sans anesthésie. Il passe sa convalescence pendant cinq mois au Japon, puis il est affecté une année à la formation de nouveaux pilotes de combat. En avril 1944 il est transféré à l'escadrille Yokosuka qui a été déployée à Iwo Jima. Il ne fait que de courtes sorties pendant lesquelles il abat quatre combattants alliés. Pendant la guerre, Sakai a abattu 64 avions alliés, pour la plupart américains. Il est l'un des trois membres de son unité à avoir survécu à la guerre. Après la guerre, Sakai s'est retiré de la marine avec le rang de lieutenant de vaisseau, est devenu un pratiquant bouddhiste et a dirigé une imprimerie. Plus tard il a visité les États-Unis et a rencontré plusieurs de ses anciens adversaires. Saburo Sakai est mort d'une crise cardiaque le 22 septembre 2000 au cours d'une réunion a l'aéroport naval d'Atsugi.



Salomon
Fishel-Ephraïm


Russie

Fishel-Ephraïm Salomon 184961924


Fishel-Ephraïm Salomon est un rabbin. Il naît en 1849 en Russie, immigre en Palestine en 1883 et décède en 1924. "Heureux celui qui s'installera ici" est l'écriture gravée en araméen, sur laquelle tombent le rabbin Salomon et les autres membres de sa délégation envoyés de Pologne, dans la vallée de la Houla. Cette délégation arrive en Palestine en 1883, à l'époque de la première aliyah, afin de se rendre acquéreur de terrains et en vue d'y établir un village pour les sionistes de leur ville d'origine restés en Pologne. Elle décide alors d'acheter le terrain et y fonde le village de Yessod Haméala. Le rabbin Salomon s'avère être un personnage de grand charisme. La petite communauté installée à Yessod Haméala fait face à de nombreuses difficultés; la malaria qui ravage des familles entières, le manque d'expérience dans le domaine agricole et l'absence d'aide extérieure. Le représentant du baron Rothschild propose alors aux pionniers d'abandonner les terres. A l'écoute de ces propos, le rabbin Fishel rétorque : "Nous sommes venus ici, telle une armée, investir la Terre. Le destin qui est le nôtre a engendré de nombreuses victimes. A-t-on déjà vu des soldats abandonner le front?". Cette réponse est à l'image de l'engagement inconditionnel des pionniers qui est de rigueur à l'époque.



Samuel
Herbert


Grande-Bretagne

Herbert Samuel 1870-1963


Herbert Samuel (1870-1963) est un politicien juif anglais et premier consul en Palestine. Il naît en Angleterre en 1870. Il travaille au service des hautes sphères gouvernementales. À 38 ans, il est élu ministre du gouvernement britannique. Pendant la première guerre mondiale, il se rapproche du sionisme. Il devient chef de conseil et adhère au Congrès Sioniste d'Angleterre. Il use de son influence auprès du gouvernement britannique pour la reconnaissance d'un État pour les Juifs en Palestine, et devient le soutien du Dr Weizman dans ses tractations en vue de l'obtention de la Déclaration Balfour. Des années 1920 à 1925, il remplit la fonction de Haut-Commissaire britannique, premier du nom en Palestine. La liesse que provoque au sein du Peuple Juif, dans le monde et en Palestine, la nomination de Herbert Samuel à ses nouvelles fonctions, est de courte vie au vu des problèmes tels que l'extrémisme arabe, la nomination de Amin al-Husseini - qui fut à la tête des émeutes meurtrières de 1920 - comme Mufti de Jérusalem et les nouvelles tueries organisées par les Arabes en mai 1921. C'est également l'époque du début du développement intensif du pays. L'immigration juive est considérable. Herbert Samuel sème alors les prémices des infrastructures éducatives et médicales. De son retour en Angleterre, Samuel poursuit son activité publique auprès des milieux juifs et non-juifs. Il dirige le Parti Libéral au Parlement Britannique et à la Chambre des Lords. En 1937, il reçoit le titre de vicomte. Il participe à la création de l'Agence Juive ainsi qu'aux campagnes d'aide aux Juifs d'Allemagne, suite à la montée au pouvoir du parti nazi. Il s'avère être un écrivain talentueux et un fin orateur. Herbert Samuel meurt en 1963. Le quartier de "Kiryat Shmuel" à Tibériade ainsi que le quartier "Ahuzat Herbert Samuel" sur le mont Carmel rappellent aujourd'hui son souvenir.



Sans y Almenar
Joaquín


Xàtiva
Espagne

Joaquín Sans y Almenar 1853-1888


Joaquín Sans y Almenar dit « Punteret », né à Xàtiva (Espagne, province de Valence) le 10 octobre 1853, mort à Montevideo (Uruguay) le 28 février 1888, était un matador espagnol. l se présente à Madrid comme novillero le 9 janvier 1881 puis se fait banderillero dans la cuadrilla de Ángel Pastor. Le 3 janvier 1886, à Séville (Espagne), il prend une première alternative avec comme parrain, Luis Mazzantini et comme témoin « El Espartero », face à des taureaux de la ganadería de Saltillo. Le 23 mai 1886, à Valence, il prend une seconde alternative avec comme parrain « Lagartijo ». Il confirme cette alternative à Madrid le 10 octobre de la même année avec comme parrain « Frascuelo ». Le 26 février 1888, dans les arènes de Montevideo, lors de la pose des banderilles, il est gravement blessé par le taureau « Cocinero » de la ganadería de Don Felipe Victoria. Il meurt à Montevideo le surlendemain.



Sättler
Elisabeth


Schwarzenberg
Allemagne

Elisabeth Sättler


Elisabeth Sättler dite Rethberg est une chanteuse d'opéra, soprano née à Schwarzenberg, en Saxe le 22 septembre 1894 et morte le 6 juin 1976 à Yorktown, dans l'État de New York. Elle fait des études de piano et de chant à Dresde. Elle débute à l'Opéra de Dresde en 1915, puis prend la suite d'Emmy Destinn au Metropolitan Opera de New York. Son timbre lumineux, sa technique transcendante et son legato impeccable en font une figure majeure du chant durant l'entre-deux-guerres. Elle avait une musicalité qui lui permettait également de briller en concert comme interprète de lieder. Elle fait ses adieux au Metropolitan Opera en 1942 et épouse en 1957 Geoges Cehanovsky, un baryton qui fit également carrière au "Met".



Sauvage
Roger


Paris
France

Roger Sauvage 1917-1977


Roger Sauvage dit "Saussage" (Paris, 26 mars 1917- septembre 1977) est un pilote de chasse et as aérien français de la Seconde Guerre Mondiale, ayant fait partie de l'escadrille Normandie-Niemen. En avril 1940 son Potez 631, est abattu par quatre Hurricane britanniques qui le confondent avec un Messerschmitt 110. Le 18 mai, il repart au combat sur son Potez 631 et participe à la destruction de l'un des Heinkel 111 qui viennent de bombarder le terrain d'Esbly près de Meaux. Un mois plus tard il détruit un Dornier 17 à Tours. Après l'armistice et à la dissolution de l'escadrille, il est affecté à Nîmes puis il est affecté sur d'autre bases en 1941 et 1942. Au moment de l'invasion de la zone sud, il s'embarque pour Casablanca. Le 30 septembre 1943 il est reçu par l'adjudant Feldzer alias "Constantin" chargé de recruter des pilotes pour les FAFL. Celui-ci lui laisse le choix : * soit opter pour l'Angleterre et la Royal Air Force ou se distinguent Pierre Closterman, René Mouchotte, Christian Martell ; * soit rejoindre la Russie où se battent sous l'étiquette "Normandie" une poignée de Français libres : Albert Littolff, Jean Tulasne, Albert Preziosi. Il choisit la Russie le plus dur à tout points de vues. Outres les difficiles conditions de vie, les pertes atteignent 75 %. Le 31 décembre 1943, il arrive à Moscou. Du 6 janvier 1944 au 25 mai entrainement et exercices sur Yakovlev 3, 7 et 9. À partir du 25 mai 1944 il participe aux offensives sur Vitebsk, Orcha, la Bérézina, Minsk, le Niémen et la Prusse Orientale (poches de Koenigsberg et du Samland) sans discontinuer jusqu'au 8 mai 1945. Lors de diverses missions (escorte de bombardiers, soutien et mitraillage au sol, attaque de DCA, chasse, interception...) il descend 14 avions allemands (parfois à plus de 100 km à l'intérieur des lignes ennemies). Le 15 juin 1945 il embarque sur son Yak 3 à destination de Paris, (via Elbing, Postdam, Prague Stuttgart et Saint Dizier) où il arrive le 20 juin. Il quitte l'escadrille Normandie-Niemen en avril 1947, mais reste dans l'Armée de l'Air. Il est nommé capitaine en avril 1950 et est rayé des cadres en janvier 1968.



 

1 à 10 sur 66
1 2 3 4 5 6 7  ·   ·  ·   Accueil