"Biorama de Chronorama"
Fiches 1 à 10 sur 38
 2 3 4  ·  ·   
Macauley
John


Limerick
Irlande

John Macauley 1866-


John Macauley (né en juillet 1866 à Limerick), est un joueur de rugby à XV, qui joue avec l'équipe d'Irlande en 1887. Il devient plus tard sélectionneur, puis président de l'I.R.F.U. en 1894-1895. Il a eu sa première cape internationale le 5 février 1887 avec l'équipe d'Irlande à l'occasion d'un match contre l'équipe d'Angleterre dans le cadre du Tournoi britannique de rugby à XV 1887. Il joue son dernier match international le 19 février 1887 contre l'équipe d'Écosse. La première victoire de l'équipe d'Irlande à Lansdowne Road est la première victoire de l'Irlande sur l'Angleterre le 5 février 1887 sur le score de 6-0. C'est seulement la deuxième victoire en vingt-cinq rencontres de l'équipe nationale. Robert Warren est le capitaine de l'équipe[1], Robert Montgomery et CR Tillie inscrivent deux essais transformés par Daniel Rambaut. John Macauley fait partie de l'équipe.




MacLear
Basil


Portsmouth
Grande-Bretagne

Basil MacLear 1881-


Basil MacLear, né le 7 avril 1881 à Portsmouth en Angleterre, est un ancien joueur de l'équipe nationale de rugby d'Irlande. Il jouait au poste de centre ou d'ailier. Ce fils de médecin de Bedford est affecté par l’armée britannique à Fermoyd, dans le comté de Cork. Il connaît alors sa première cape internationale à l’occasion d’un test match le 11 février 1905 contre l'Angleterre et il connaît sa dernière cape internationale le 9 mars 1907 contre le pays de Galles. Il connaît 11 sélections avec l'Irlande, il inscrit 4 essais, 3 transformations, soit 18 points. Il dispute 3 matchs contre l'Angleterre pour autant de victoires.




Maeterlinck
Maurice


Gand
Belgique

Maurice Maeterlick


Après des études dans un collège de Jésuites, Maeterlinck publie, dès 1885, des poèmes d'inspiration parnassienne dans "La Jeune Belgique". Il part à Paris où il rencontre plusieurs écrivains qui vont l'influencer, dont Stéphane Mallarmé et Villiers de l'Isle-Adam. Ce dernier lui fait découvrir les richesses de l'idéalisme allemand (Hegel, Shopenhauer).
En 1895, il rencontre Georgette Leblanc, une cantatrice, la sœur de Maurice Leblanc. Avec elle, il tiendra vers 1897, dans la Villa Dupont, un salon parisien fort couru: on y croise, entre autres, Oscar Wilde, Paul Fort, Stéphane Mallarmé, Camille Saint-Saens, Anatole France, Auguste Rodin. Maeterlinck fait aussi partie des grands dramaturges (Henrik Ibsen, Anton Tchekhov, Maurice Strindberg et Haupmann) qui, vers 1880, ont contribué à transformer la conception du drame. De 1889 à 1894, il publie huit pièces où il crée un théâtre de l'âme, comme le rêvait le symbolisme. A ce théâtre succède une œuvre d'essayiste qui connut le succès auprès du grand public. Maeterlinck part alors à la découverte philosophique du monde végétal et animal ("L'intelligence des fleurs", en 1907; "La vie des abeilles" en 1901). En 1908, Constantin Stanislavski crée sa pièce "L’Oiseau bleu" au Théâtre d’Art de Moscou. Elle sera jouée ensuite avec un immense succès dans le monde entier. Il reçoit le Prix Nobel en 1911 et est anobli par le roi Albert en 1932. Il passe la Seconde Guerre mondiale aux États-Unis, puis revient s'installer à Nice. Un an avant sa mort, il publie "Bulles bleues" où il évoque les souvenirs de son enfance.



Magalhães
Fernando


Rio de Janeiro
Brésil

Fernando Magalhães 1878-1944


Fernando Augusto Ribeiro Magalhães (né le 18 février 1878 à Rio de Janeiro - mort le 10 janvier 1944 dans la même ville) fut un médecin-obstétricien brésilien, professeur de Clinique gynécologique et obstétrique, considéré par certains comme le créateur de l'école brésilienne d'obstétrique.
En 1900-1901, il devint interne de de Clinique gynécologique et obstétrique et fut doyen de la Faculté d'obstétrique de 1901 à 1910, professeur de Clinique Obstétrique, de 1911 à 1915, directeur de la maternité de l'hôpital de Rio de Janeiro de 1915 à 1918, titulaire de la chaire de Clinique obstétrique en 1922. Il fut également directeur de la Faculté de médecine en 1930 et recteur de l'Université de Rio de Janeiro en 1933. Par ailleurs, Fernando Magalhães s'intéressa à la politique de son pays et fut élu député de l'État de Rio de Janeiro à l'Assemblée constituante de 1934.



Magda Fontanges
Magda Fontanges


Pouillé-les-Coteaux
France

Magda Fontanges 1905-1960


Magda Fontanges de son vrai nom Madeleine Coraboeuf (10 mai 1905 à Pouillé-les-Coteaux (Loire-Atlantique) - 1er octobre 1960 à Genève) est une journaliste, actrice et espionne allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1935, usant de son pouvoir de séduction, elle obtient la correspondance romaine du Matin puis du quotidien genevois La Liberté. À Rome, elle réalise une interview du Duce dont elle devient la maîtresse. Une histoire qui sera toutefois de courte durée et dont Magda fera les choux gras par deux fois dans la presse (Times et Confessions, 1937). Furieux, Mussolini la fait expulser d'Italie. La jeune femme, pensant que c'est le fait de l'ambassadeur de France, à Rome, le comte Charles de Chambrun, lui tire dessus à deux reprises en gare du Nord le 17 mars 1937. Défendu par Maître René Floriot elle ne fut toutefois que condamnée à un an de prison avec sursis. En novembre 1937, les États-Unis la refoulent du territoire alors que, venue sur le Normandie, elle tente de débarquer à New York. Lorsque la guerre éclate, Magda qui est en Allemagne en est expulsé puis d'Espagne. Incarcérée à Bayonne, elle est libérée par les Allemands à la condition de travailler pour l'Abwehr. Une mission qu'elle remplit alors que dans le même temps, en véritable agent double, elle informe des ministres du gouvernement de Vichy sur le gouvernement fasciste italien où elle a gardé ses contacts. Après des missions à Bruxelles, Marseille et Paris, les Allemands lui obtiennent une couverture au quotidien Paris-Soir tout en travaillant désormais pour le SD. Lâchés par les Allemands qui sont las de ses frasques peu compatibles avec ses missions d'agent secret, elle devient, en 1943, la maîtresse du patron de la gestapo française, Lafont. A la Libération elle se réfugie dans son village natal. Elle est finalement arrêté en mars 1946 pour collaboration avec l'ennemi. Elle est condamnée à 15 ans de travaux forcés et vingt ans d’interdiction de séjour, à l’indignité nationale à vie et à la confiscation de tous ses biens, pour « intelligence avec l’ennemi et trahison ». Elle est libérée en 1952 et placée en résidence surveillée à Melun. Arrêtée à nouveau pour ne pas avoir respecté les termes de sa liberté conditionnelle, elle est à nouveau libre en 1955. Après avoir tenté, en 1955, de voler un tableau d’Utrillo chez Maître Floriot, elle est finalement internée dans un asile psychiatrique durant 4 ans. Peu après sa sortie, elle se suicide chez des amis genevois d'une dose mortelle de somnifère.




Magee
Louis


Dublin
Irlande

Louis M. Magee 1874-


Louis M. Magee (né en mai 1874 à Dublin), est un joueur de rugby à XV irlandais, qui a évolué avec l'équipe d'Irlande comme demi d'ouverture. Il a évolué avec le club de Bective Rangers RFC. Puis il a joué avec les London Irish. Il a disputé son premier test match le 2 février 1895 contre l'équipe d'Angleterre. Son dernier test match fut contre l'équipe du pays de Galles le 12 mars 1904. Louis Magee a remporté le Tournoi britannique de rugby à XV 1896 et 1899. Il a joué quatre test matchs avec les Lions britanniques en 1896 en Afrique du Sud. Son frère Jim a également joué avec le club de Bective Rangers et les Lions britanniques en 1896 en Afrique du Sud.




Magritte
René


Leyssines
Belgique

René Magritte 1898-1967


En 1916, Magritte s'inscrit à l'Académie des Beaux-Arts à Bruxelles et suit les cours de littérature de G. Van Eekhoud et ceux du peintre Constand Montald. Il y fait quelques rencontres - Edouard Mesens et Marcel Lecomte - qui l'introduisent dans le milieu Dada. Il doit d'ailleurs à Marcel Lecomte sa plus grande émotion artistique: une reproduction du Chant de l'Amour de Giorgio de Chirico. "Mes yeux ont vu la pensée pour la première fois", écrira-t-il, en se souvenant de cette révélation. Il se lie aussi avec Nougé et Scutenaire. L'année 1926 est particulièrement riche: il peint soixante tableaux et est prêt pour une exposition personnelle à la Galerie Le Centaure.
Ensuite, c'est l'aventure parisienne et son amitié avec les Surréalistes français - Breton, Eluard, Max Ernst - et Dali. Il rentre à Bruxelles en 1930. Le succès vient lentement grâce au marchand Iolas et à l'Amérique. Le reste de sa vie se passe en expositions belges et internationales (New York, Rome, Rotterdam, Stockholm). Il meurt d'un cancer à soixante-neuf ans. Magritte fut de ceux qui propagèrent en Belgique l'esprit Dada: il dirigea avec Mesens "Oesophage" et "Marie", deux revues qui comptèrent comme collaborateurs Arp, Picabia, Tzara et Man Ray. Peintre de la métaphysique et du surréel, il a traité les évidences avec un humour corrosif, façon de saper le fondement des choses et l'esprit de sérieux. Il s'est glissé entre les choses et leur représentation, les images et les mots et a conjugué sur une même surface du visible et du lisible.



Malan
Daniel


Riebeeck West
Afrique du Sud

Daniel François Malan 1874-1959


Daniel François Malan (22 mai 1874-7 février 1959) était un homme politique d'Afrique du Sud, membre du Parti national et premier ministre de 1948 à 1954, période pendant laquelle il a fait mettre en place la politique d'apartheid.




Mallarmé
Stéphane


Paris
France

Stéphane Mallarmé 1842-1898


Privé de mère à cinq ans, Stéphane Mallarmé passe une enfance triste comme interne, dans des institutions religieuses. Il obtient le certificat d'aptitude à l'enseignement de l'anglais et mène une existence monotone de professeur dans divers postes de province. De 1866 à 1871, il participe au Parnasse contemporain et commence à travailler à deux vastes ensembles dont l'élaboration prendra dix ans: Hérodiade et L'Après-midi d'un faune. A Paris, seule une élite très restreinte apprécie sa poésie. Pourtant, en 1884, Verlaine dans les Poètes maudits et Huysmans dans A Rebours vont le révéler au public lettré. Mallarmé devient alors le maître de la génération symboliste et ses réceptions du mardi, rue de Rome, réunissent ses disciples dont J. Laforgue, A. Gide, P. Valéry. Il meurt brusquement dans sa propriété de Valvins en septembre 1898.




Mann
Erika


Munich
Allemagne

Erika Mann 1905-1969


Erika Julia Hedwig Mann, née le 9 novembre 1905, morte le 27 août 1969, fille aînée du romancier allemand Thomas Mann et de Katia Mann, est une femme de lettres, comédienne et chanteuse allemande. En 1924, Erika suit de sérieuses études d'art dramatique à Berlin et joue à Berlin et à Brême. En 1925, elle joue avec son frère Klaus la pièce qu'il a écrite, Anja und Esther. Le 24 juillet 1926, elle se marie avec le comédien allemand Gustaf Gründgens, mais ils divorcent en 1929. À l'époque, elle éprouve une passion pour l'actrice Pamela Wedekind, qui a été fiancée avec son frère Klaus. C'est sa première passion homosexuelle. En 1927, Erika et Klaus se lancent dans un voyage à travers le monde, à la suite duquel ils écrivent un livre à quatre mains À travers le vaste monde (Rundherum; Das Abenteuer einer Weltreise). L'année suivante, elle débute une active carrière journalistique et politique, tout en poursuivant sa carrière de comédienne. Avec Klaus, elle rédige un carnet de voyage sur la Riviera. En 1931, elle gagne une course automobile de 10 000 kilomètres à travers le sud de l’Europe. Pendant la course, elle écrit des reportages. Elle joue dans le film lesbien Jeunes filles en uniforme (1931) de Leontine Sagan mais quitte la production avant sa fin. En 1932, elle publie le premier des ses nombreux livres pour enfants. La même année, victime des attaques des nazis, elle doit interrompre sa carrière de comédienne en Allemagne. Par la suite, elle connaîtra plusieurs amours saphiques, avec Therese Giehse, puis Betty Cox et Annemarie Schwarzenbach, pendant qu'elle sert comme correspondante de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale. Ainsi qu'il a été écrit plus tard, ses relations sont sexuellement passionnées et intellectuellement stimulantes. En 1933, Erika, Klaus, Therese Giehse et le compositeur Markus Henning fondent un cabaret satirico-littéraire à Munich appelé Le Moulin à poivre (Die Pfeffermühle), pour lequel Erika écrit la plupart des textes, souvent avec Klaus, dont une bonne part sont anti-nazis ; Erika est maîtresse de cérémonie. Erika est le dernier des membres de la famille Mann à quitter l'Allemagne, après l'arrivée au pouvoir des nazis. Elle récupère maints papiers de Thomas Mann dans leur maison de Munich et s'enfuit à Zurich, où elle retrouve ses parents (qu'elle empêche de retourner à Munich). Le Moulin à poivre rouvre ses portes à Zurich et devient un point de ralliement pour les exilés et le plus célèbre cabaret antinazi en exil. En 1935, elle contracte un mariage de convenance avec le poète anglais W. H. Auden, afin d'obtenir la citoyenneté britannique. Erika et Auden n'ont jamais vécu ensemble, mais restent amis et techniquement mariés jusqu'à la mort d'Erika. En 1937, elle se rend à New York, où Die Pfeffermühle (qui devient The Peppermill) ouvre à nouveau ses portes. Erika, Therese Giehse, son frère Klaus et Miro se retrouvent parmi un groupe important d'artistes en exil, avec des gens comme Kurt Weill, Ernst Toller ou Sonja Sekula. En 1938, elle et Klaus suivent comme correspondants de guerre la guerre civile espagnole. L'année suivante, ils publient Escape to Life, un livre sur les exilés allemands célèbres. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle est correspondante de journaux américains, canadiens et anglais, travaille pour la BBC à Londres et pour l'armée américaine dans plusieurs pays. Elle travaille pour l'Office of War Information à New York et se rend comme reporter de guerre sur les lieux de conflits. En 1945, correspondante en Europe, Erika est la seule femme à couvrir les préparatifs et la tenue du procès de Nuremberg. « Tu le sais, le cas des Allemands est sans espoir. L'illusion et la fausseté, l'arrogance et l'obéissance, la ruse et la bêtise sont odieusement mêlés dans leur cœur » écrit-elle à Klaus.




Fiches 1 à 10 sur 38
 2 3 4  ·  ·   
CHRONORAMA| Dossiers| Thèmes| Pays| Villes| Biorama| Documents| Photos| Vidéos|Blog