BO dossiers    BO thèmes
BIENVENUE sur CHRONORAMA
"LE BIORAMA E"

1 à 10 sur 15
1 2  ·  ·   Accueil
 
Earhart
Amelia


Atchison
Etats-Unis

Amelia Earhart 1897-1939


Amelia Earhart est une aviatrice américaine, née à Atchison dans le Kansas le 24 juillet 1897, disparue dans la région de l'archipel des Kiribati le 2 juillet 1937, déclarée officiellement morte le 5 janvier 1939.
* Première femme à traverser l'océan Atlantique en 1928 (pilote Wilmer Stultz et copilote Louis Gordon) ; * Première femme à traverser l'océan Atlantique en solitaire (1932) ; * Première femme à faire un vol transcontinental sans s'arrêter ; * Première femme à traverser en solitaire l'océan Pacifique de Honolulu à la Californie (le 11 janvier 1935) ; * Première femme à piloter un autogire ; * Première femme à voler de Mexico à New York en un temps record de 14 heures, 19 minutes ; * Première femme à recevoir la Distinguished Flying Cross et la médaille d'or de la Société Nationale Géographique. On l'avait surnommée Miss Lindy, en clin d'œil au vainqueur de l'Atlantique nord Charles Lindbergh, en raison d'une certaine ressemblance physique avec ce dernier. lle disparut en mer le 2 juillet 1937, après avoir été pour la dernière fois vue à Lae en Nouvelle-Guinée alors qu'elle tentait, avec son navigateur Fred Noonan, de faire le tour du monde par l'est, en passant par l'équateur, sur un bimoteur Lockheed Electra. Le gouvernement américain, le président Roosevelt en tête, lança une dizaine de navires et une cinquantaine d'avions à sa recherche, durant quatre mois. Aucune trace de leur appareil ne fut détectée, pas plus que ne furent recueillis de témoignage sur les dernières îles qu'ils étaient censés survoler. La thèse la moins controversée pour expliquer cette disparition est celle d'une erreur de navigation, suivie d'une panne sèche au dessus de l'océan. L'avion devait se poser sur la minuscule île de Howland, en plein Pacifique, et l'US Navy y avait envoyé un navire muni d'une radio. À 19h30 GMT il reçut le message « Nous devrions être au-dessus de vous, mais nous ne vous voyons pas... Le carburant commence à baisser ».


Eastwood
Alice


Toronto
Canada

Alice Eastwood 1859-1953


Alice Eastwood est une botaniste américaine d’origine canadienne, née le 19 janvier 1859 à Toronto et morte le 30 octobre 1953 à San Francisco. Elle commence ses études au Canada avant que sa famille, en 1853, ne s’installe à Denver (Colorado). Diplômée en 1879, elle devient enseignante et commence à étudier les plantes grâce aux manuels d’Asa Gray (1810-1888) et de John Merle Coulter (1851-1928). Elle consacre ses vacances de 1890 à étudier les végétaux du sud de la Californie. Après avoir été assistante à l’herbier de la California Academy of Sciences en 1891, elle y obtient un poste de conservateur qu’elle partage avec Mary Katharine Brandegee (1844-1920). En 1894, après le départ de cette dernière, elle devient conservatrice et directrice du département de botanique, fonction qu’elle occupe jusqu’à son départ à la retraite en 1949. Elle réussit de sauver les types de l’herbier de l’incendie qui suit le tremblement de terre de 1906, le reste des collections disparaissant dans les flammes. Elle voyage à plusieurs occasions aux États-Unis d'Amérique et en Europe. Eastwood fait paraître plus de 300 publications et participe à la direction des revues Zoe et Erythea. John Thomas Howell (1903-1994) et elle sont à l’origine de Leaflets of Western Botany (1932-1966).



Ebers
Georg


Berlin
Allemagne

Georg Moritz Ebers


Georg Moritz Ebers (1er mars 1837 à Berlin - 7 août 1898 à Tutzing) est un égyptologue allemand. On lui doit, outre l'édition du papyrus auquel il donna son nom, plusieurs ouvrages scientifiques ainsi que des romans historiques dont le cadre est l'Égypte antique.



Eddington
Arthur


Kendal
Grande-Bretagne

Arthur Stanley Eddington 1882-1944


Sir Arthur Stanley Eddington, né à Kendal (Cumbrie) le 28 décembre 1882 et mort à Cambridge le 22 novembre 1944, est un astrophysicien britannique, l'un des plus importants du début du XXe siècle. C'est lui qui mit en évidence la limite qui porte son nom, la limite d'Eddington, correspondant à la luminosité maximale que peut avoir une étoile d'une masse donnée sans commencer à perdre les couches supérieures de son atmosphère. Il est surtout connu pour ses travaux sur la théorie de la relativité. C'est par l'intermédiaire de l'un de ses articles, Report on the relativity theory of gravitation, que les scientifiques anglophones ont découvert la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein. En effet, du fait de la Première Guerre mondiale, les travaux allemands n'étaient pas ou peu diffusés dans le reste du monde.
Pendant la première Guerre mondiale, Eddington, qui était quaker et pacifiste, refusa de servir dans l'armée et demanda à effectuer un service alternatif, chose impossible à l'époque. Des amis scientifiques intervinrent en sa faveur pour le relever de ses obligations militaires en plaidant son importance pour la science. En 1915, il reçut par l'intermédiaire de la Royal Astronomical Society les articles sur la relativité générale d'Einstein et de de Sitter. Il commença alors à s'intéresser à ce sujet, notamment parce que cette nouvelle théorie pouvait fournir une explication à l'excès inexpliqué de l'avance du périhélie de Mercure. Après la guerre, Eddington partit pour São Tomé-et-Príncipe, où une éclipse de soleil totale était visible, le 29 mai 1919. Selon la relativité générale, une étoile visible à proximité du Soleil devrait apparaître à une position légèrement plus éloignée de celui-ci parce que sa lumière devrait être légèrement déviée par l'action de la gravitation exercée par la masse du Soleil. Cet effet n'est observable que pendant une éclipse totale de soleil, car sinon la lumière du Soleil empêche d'observer l'étoile en question. Durant l'éclipse, Eddington prit plusieurs photographies des régions situées autour du Soleil. La météo était mauvaise et les plaques photographiques de mauvaise qualité et difficiles à mesurer. Il nota toutefois dans son carnet : « ...une plaque que j'ai mesurée donnait des résultats en accord avec Einstein ». Ce résultat, dont l'exactitude fut mise en cause, fournit la première confirmation de la théorie de la relativité. En 1920, sur la base des mesures précises des atomes effectuées par Francis Aston, il fut le premier à suggérer que la source d'énergie des étoiles provenait de la fusion nucléaire de l'hydrogène en hélium. Cette hypothèse se révéla correcte, mais suscita un long débat avec James Jeans, pour qui cette énergie provenait de la contraction de l'étoile sur elle-même. Eddington avait été anobli en 1930. Il reçut l'ordre du mérite en 1938. Il fut membre de la Royal Society, de la Royal Society of Edinburgh, de la Royal Irish Academy, de la National Academy of Sciences, ainsi que de nombre d'autres sociétés scientifiques. Un cratère lunaire est nommé d'après lui, ainsi que l'astéroïde (2761) Eddington.


Eicke
Theodor


Hudingen
Allemagne

Theodor Eicke 1892-1943


Theodor Eicke, (17 octobre 1892 - 26 février 1943) est un dirigeant nazi connu pour avoir participé avec Michel Lippert, à l’assassinat d’Ernst Röhm lors de la Nuit des Longs Couteaux. SS-Obergruppenführer, il commandait la 3e Panzerdivision SS Totenkopf de la Waffen-SS et fut l’un des responsables de la création et de l’organisation des camps de concentration. Theodor Eicke fut tué le 26 février 1943 au cours d’une reconnaissance aérienne au-dessus de la Russie.



Eigenmann
Rosa


Monmouth
Etats-Unis

Rosa Smith Eigenmann


Rosa Smith Eigenmann est une ichtyologiste américaine, née le 7 octobre 1858 à Monmouth (Illinois) et morte le 12 janvier 1947 à San Diego. Elle est l’une des premières femmes ichtyologiste. Elle cosigne de nombreuses publications avec son mari Carl H. Eigenmann (1863-1927) et quelques cent cinquante espèces sont créditées à leurs deux noms. Elle est la dernière d’une famille de neuf enfants originaire de Californie. Sa famille part s’installer dans l’Illinois pour fonder un journal. Mais Rosa est d’une santé fragile, aussi ils repartent en Californie et s’installent à San Diego. Passionnée très tôt par l’histoire naturelle, elle rejoint la San Diego Society of Natural History. David Starr Jordan (1851-1931) visite San Diego en 1879. Il rencontre alors Rosa mais il existe plusieurs versions sur les détails de leur rencontre. À cette époque, elle avait découvert un poisson, Othonops eos, vivant dans une grotte de la péninsule de Point Loma. Jordan est impressionné et l’encourage à venir étudier auprès de lui à l’université de l'Indiana. Elle y séjourne deux ans mais doit retourner auprès de sa famille à cause de problèmes de santé. C’est dans cette université qu’elle fait la rencontre de Carl Eigenmann et continue de correspondre avec lui après son retour en Californie. Elle fait paraître ses premières publications sur ce poisson cavernicole et sur d’autres espèces. Carl, après avoir été diplômé, vient en Califorme et ils se marient le 20 août 1887. Ils séjournent à l’université Harvard pour y étudier des collections ichtyologiques. Après plusieurs années à San Diego, Carl est nommé professeur en Indiana. Leur collaboration, qui s’était traduite par la publication de nombreux travaux en commun, se réduit. L’une de leur fille est handicapé et l’un de leur fils doit être placé dans une institution, une charge qui échoit à Rosa. Elle cesse dès lors toute activité scientifique.



Eluard
Paul


Saint-Denis
France

Paul Eluard 1895-1952


Eugène Emile Paul Grindel voit le jour à Saint-Denis et passe une enfance heureuse. Dès l'âge de 17 ans, il est atteint de tuberculose et contraint d'interrompre ses études. En Suisse, au sanatorium de Davos, il rencontre Gala qu'il épouse en 1917 et il commence à écrire ses premiers poèmes. En 1918, Jean Paulhan le découvre et l'assistera toute sa vie. Présenté à André Breton et Aragon, il entre dans le groupe dadaïste.
Après une crise conjugale, il entreprend un tour du monde qu'il termine en 1924. Ses poèmes de l'époque ("L'Amour la poésie") témoignent d'un passage difficile: rechute tuberculeuse et séparation d'avec Gala. En 1934, il épouse Nush, modèle de Man Ray et de Picasso, "l'égérie, la mascotte, la femme des Surréalistes". Des désaccords politiques l'éloignent du groupe des surréalistes (1938). Pendant la dernière guerre mondiale, il est mobilisé et mène une activité résistante. C'est surtout avec le mots qu'il a décidé de lutter et son poème "Liberté" (1942) le contraint à la clandestinité. Son écriture est alors militante et volontairement simple. Après la mort prématurée de Nush, il rencontre son dernier amour, Dominique, et lui dédie son recueil Le Phénix. Il meurt d'une crise cardiaque en novembre 1952.


Emery
Walter


Liverpool
Grande-Bretagne

Walter Bryan Emery 1903-1971


Walter Bryan Emery (né le 2 juillet 1903 à Liverpool - mort le 1er mai 1971) est un égyptologue anglais. Il a étudié les grands mastabas de la période thinite à Saqqarah. Il est l'auteur d'une étude de la grande forteresse de Bouhen en Nubie. À Saqqarah, il a trouvé le « zoo » un ensemble d'animaux momifiés. À partir de 1951 Walter Bryan Emery a occupé la chaire d'égyptologie à l'université de Londres .



Enckell
Magnus


Hamina
Finlande

Magnus Enckell 1870-1923


Magnus Enckell (né le 9 novembre 1870 à Hamina et mort le 27 novembre 1923 à Stockholm, Suède) était un peintre finlandais.
Magnus Enckell est le premier peintre finlandais à rompre de manière décisive avec les idéaux naturalistes de ses années de formation à Helsinki de 1889 à 1891.


Engelbach
Reginald


Grande-Bretagne

Reginald Engelbach 1888-1946


Reginald Engelbach est un archéologue et égyptologue britannique, né en 1888, mort en 1946. Il effectua diverses fouilles avec William Matthew Flinders Petrie. En 1913-1914 (publication en 1923), il a fouillé plus de 600 tombes à Harageh (Haraga).



 

1 à 10 sur 15
1 2  ·  ·   Accueil