BO dossiers    BO thèmes
BIENVENUE sur CHRONORAMA
"LE BIORAMA B"

1 à 10 sur 161
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10  ·   ·  ·   Accueil
 
Bảo Đại


Hué
Việt Nam

Bảo Đại


Bảo Đại est le nom d'intronisation du prince Nguyễn Phúc Vĩnh Thụy, fils unique de l'empereur Khải Định. Il naquit le 22 octobre 1913 au palais Doan Trang Vien de Huế et mourut le 31 juillet 1997 à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris. Il fut le 13e et dernier souverain de la dynastie des Nguyễn et le dernier empereur du Việt Nam.



Ba Maw


Maubin
Birmanie

Ba Maw 1893-1977


Ba Maw, né le 3 février 1893 à Maubin, mort le 29 mai 1977, était un homme politique birman. Né dans une famille de notables birmans, il étudie en Europe et soutient en 1924 à l'Université de Bordeaux une thèse de doctorat, rédigée en français, sur le bouddhisme en Birmanie. Revenu en Birmanie, il entre en politique et se fait connaître par son engagement nationaliste contre l'administration coloniale britannique. En 1931, il fait partie des avocats du leader nationaliste Saya San, pendu pour sédition par les Britanniques. En 1937, Ba Maw est élu député, et devient chef du gouvernement de la Birmanie, qui vient d'obtenir son détachement vis-à-vis du Raj britannique, tout en demeurant colonie du Royaume-Uni. Il demeure à ce poste jusqu'en février 1939. Opposant à l'entrée dans la Seconde guerre mondiale, il est arrêté par les Britanniques et incarcéré dans l'est du pays. En 1942, lors de l'invasion de la Birmanie par l'Empire du Japon, Ba Maw est libéré par les Japonais et placé à la tête d'un gouvernement provisoire, chargé d'administrer les affaires courantes sous la supervision de l'Armée impériale japonaise. Prévoyant initialement de ne donner l'indépendance au pays qu'après la guerre, les Japonais décident finalement l'accorder en 1943, afin de garder le soutien des nationalistes. Le 8 mai, Ba Maw prend la tête de la commission préparatoire chargée d'établir le nouvel État. Le 1er août, l'État de Birmanie est proclamé, Ba Maw recevant le titre de Naing-ngan-daw-adipadi, soit Chef suprême de l'État. Le 5 novembre, il représente la Birmanie à la Conférence de la grande Asie orientale, à Tokyo. Le gouvernement ne dispose cependant que d'une autonomie limitée et Aung San, ministre de la guerre et chef de l'Armée nationale birmane, se retourne finalement contre les Japonais. Le 27 mars, le changement d'alliance des forces armées est officiel et le régime se disloque. Ba Maw prend la fuite en Thaïlande, puis au Japon. Arrêté en 1945 par les Alliés, il est détenu au Japon, puis libéré l'année suivante. Revenu en Birmanie, il reprend ses activités politiques. En 1947, il est brièvement soupçonné dans l'assassinat d'Aung San, mais mis hors de cause. Dans les années 1960, Ba Maw est arrêté par le régime de Ne Win et reste en prison jusqu'en 1968, période durant laquelle il écrit ses mémoires. Il reprend ensuite ses activités politiques, mais n'occupe plus de poste de premier plan.



Babick
Jules


Pologne

Jules Babick 1820-1902


Jules Babick est né en Pologne en 1820 et est mort à Genève (Suisse) en 1902. C'est une personnalité de la Commune de Paris. Parfumeur et chimiste, il adhére à l' Association internationale des travailleurs au début de 1871. Il est signataire de l'Affiche Rouge du 7 janvier 1871, qui réclame la création d'une Commune. Il est élu au Conseil de la Commune par le Xe arrondissement. Il est membre de la Commission de la Justice puis de celle des Services publics. Après la Semaine sanglante Il se réfugie à Genève où il exerce de nombreux petits métiers.



Bacewicz
Grażyna


Lodz
Pologne

Grażyna Bacewicz 1909-1969


Grażyna Bacewicz (5 février 1909 à Lodz - 17 janvier 1969 à Varsovie) était une compositrice et violoniste polonaise. Elle fut la première compositrice polonaise à atteindre une renommée nationale et internationale.



Bachelier
Louis


Le Havre
France

Louis Bachelier 1870-1946


Louis Bachelier, né au Havre le 11 mars 1870 et mort à Saint-Servan-sur-Mer le 26 avril 1946, est un mathématicien français. Il est aujourd'hui considéré comme un précurseur de la théorie moderne des probabilités et comme le fondateur des mathématiques financières. Dans sa thèse intitulée Théorie de la spéculation soutenue le 29 mars 1900, il a introduit l'utilisation en finance du mouvement brownien ( découvert par Brown, biologiste ), qui est à la base de la plupart des modèles de prix en finance, notamment la formule de Black-Scholes ( 1973 ).



Backe
Herbert


Batumi
Géorgie

Herbert Backe 1896–1947


Herbert Backe (1er mai 1896 – 6 avril 1947) était un homme politique nazi et un criminel de guerre. Il est né à Batumi en Géorgie. Il a eu d'importantes responsabilité au cours du Troisième Reich, et fut nommé ministre de l'alimentation en mai 1942, et ministre de l'agriculture en avril 1944, à la suite de Walther Darré. Il conserva ce portefeuille dans l'éphémère gouvernement dirigé par l'amiral Dönitz dans les derniers jours de la Deuxième Guerre Mondiale, de fin avril à mai 1945, conformément aux dernières volonté d'Adolf Hitler. Pendant la guerre, Alfred Rosenberg proposa Backe comme administrateur du Reichskommissariat pour l'Ukraine. Capturé par les alliés à la fin de la guerre, il se suicida en se pendant dans sa cellule à Nuremberg le 6 avril 1947.



Baekeland
Leo


Gand
Belgique

Leo Hendrik Baekeland (1863-1944)


Chimiste américain d'origine belge, qui a inventé vers 1906 la résine synthétique appelée plus tard Bakélite. Né à Gand, Baekeland y fait ses études, puis émigre aux États-Unis en 1889. Il fabrique des papiers photographiques et met au point un nouveau type de papier (Velox) qui peut être développé sous lumière artificielle. Inventeur des plastiques modernes, il reçoit de nombreuses distinctions honorifiques, dont la médaille Nichols de la Société chimique américaine en 1909 et la médaille Franklin de l'institut Franklin en 1940.



Baeyer von
Adolf


Berlin
Allemagne

Adolf von Baeyer (1835 - 1917)


Né à Berlin, von Baeyer étudie auprès des chimistes allemands Robert Bunsen et Friedrich Kekulé von Stradonitz. Il poursuit son cursus à l'université de Berlin, avant de devenir professeur de chimie à l'université de Munich en 1875. Au début des années 1880, il définit la structure moléculaire de l'indigo et réalise la synthèse de ce colorant. Ces travaux lui valent la médaille Davy de la Royal Society en 1881 et le prix Nobel de chimie en 1905. Parmi ses autres travaux figure la synthèse de l'acide urique, en collaboration avec le chimiste allemand Emil Fischer. Ses recherches théoriques couvrent presque tous les domaines de la chimie organique.



Bainville
Jacques


Vincennes
France

Jacques Bainville 1879-1936


Dans les premières années du XXe siècle, il se consacra essentiellement au journalisme, sous la férule de Charles Maurras qui le fit entrer à La Gazette de France, puis lui confia la rédaction de la rubrique de politique étrangère à L’Action française. Jacques Bainville allait co-diriger cette publication avec Maurras et Léon Daudet, lorsque celle-ci devint un quotidien. Parallèlement, Bainville devait également collaborer à La Liberté, au Petit Parisien, à La Nation belge et à La Revue universelle dont il assura aussi la direction.
S’il abordait dans ses articles de multiples sujets, touchant aussi bien à la critique littéraire qu’aux questions financières, sa matière de prédilection restait l’histoire, à laquelle il consacra de nombreux ouvrages parmi lesquels on peut citer Bismarck et la France, L’Allemagne romantique et réaliste, Histoire de deux peuples, La Guerre et l’Italie, Comment est née la Révolution russe, Histoire de trois générations, Les Conséquences politiques de la paix, Le Dix-huit brumaire, Napoléon, Histoire de la IIIe République. Jacques Bainville demeure surtout célèbre comme l’une des grandes figures du courant de pensée monarchiste, dans la mouvance de l’Action française, entre les deux guerres. Mais son engagement politique ne nuisait ni à sa lucidité ni à l’élégance de son style ; et son Histoire de France reste un livre de première importance. Atteint d’un cancer qui ne lui laissait guère d’espoir, Jacques Bainville fut élu à l’Académie française par 20 voix, le 28 mars 1935, au fauteuil de Raymond Poincaré. Il fut reçu quelques semaines avant sa mort par Maurice Donnay, le 7 novembre 1935.


Baire
René


Paris
France

René Baire 1874-1932


Avec Emile Borel et Henri Lebesgue, René Baire est un des mathématiciens français du début du XXè siècle dont les idées nouvelles ont le plus influencé le développement de l'analyse. Il rédige une thèse, sur les fonctions discontinues, qu'il soutient en 1899. A la suite de cela, il devient maitre de conférences à l'Université de Montpellier. En 1904, il est invité à donner un cours pendant 6 mois au Collège de France. Ce cours, réédité en 1995, contient de nombreux résultats fondamentaux, parmi lesquels le célèbre résultat suivant, connu sous le nom de théorème de Baire : l'intersection d'une famille dénombrable de parties ouvertes et denses de R est encore dense. En 1907, Baire est promu professeur à l'Université de Dijon, où il enseignera jusque 1914, avant de demander un congé pour raison de santé, qui devait durer jusqu'à la fin de ses jours.



 

1 à 10 sur 161
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10  ·   ·  ·   Accueil